Shooting-Star

« Si je n'écris pas, tu meurs. »

Message?Des gensBeautés visuelles et auditivesBeau bordelTwitterPage suivanteArchives

"Ce que je sens, c’est un immense découragement, une sensation d’isolement insupportable, une peur perpétuelle d’un malheur vague, une défiance complète de mes forces, une absence totale de désirs, une impossibilité de trouver un amusement quelconque… Je me demande sans cesse : à quoi bon ceci ? à quoi bon cela ? C’est le véritable esprit du spleen . Je ne me rappelle pas d’être jamais tombé si bas et m’être traîné si longtemps dans l’ennui ."

- Charles Baudelaire , écrit à sa mère, Mme Aupick, le 30 décembre 1859  (via feuille-d-automne)

(via vomissements)


Visual Development from Bambi

"Tu me rappelles un poème que j’ai oublié
une chanson qui n’a jamais existé
et un lieu où je ne serais jamais allé."

- Efraim Medina Reyes ,Il était une fois l’amour, mais j’ai dû le tuer  (via beforethenewday)

(Source : carnets-intimes, via chere-indolante)


Kodama - Princess Mononoke (1997)

poet-prosaic:

"The Man Who Sold The World"
(originally by David Bowie)

We passed upon the stair
We spoke of was and when
Although I wasn’t there
He said I was his friend
Which came as a surprise
I spoke into his eyes
I thought you died alone
A long long time ago

Oh no, not me
We never lost control
You’re face to face
With the man who sold the world

I laughed and shook his hand
And made my way back home
I searched for form and land 
For years and years I roamed
I gazed a gazeless stare
At all the millions here 

I must have died alone
A long, long time ago

Who knows?
Not me
I never lost control
You’re face to face
With the man who sold the world

Who knows?
Not me
We never lost control
You’re face to face
With the man who sold the world

monsieurcrapeau:

Merci mais je contrôle très bien ma schizophrénie. 

(via beaute-repoussante)

bofransson:

Ker Xavier Roussel
Femme vue de dos

Désolée de vous avoir quitté.

"Parfois, j’ai l’impression de ne pas appartenir à la même réalité que les autres comme si j’étais sur un autre versant du réel."

- (via thisloveistakingallofmyenergy)

(Source : un-souffle-de-vie, via en-auto-reconstruction)